top of page

Interview Thomas Brail

Arboriste-Grimpeur originaire du Tarn, Thomas Brail

a développé une affinité profonde avec la nature dès son plus jeune âge. En 2019, son engagement pour la préservation de l'environnement est mis à l'épreuve lorsqu'il apprend que la commune de Mazamet, son lieu de travail, envisage de sacrifier des platanes bicentenaires au profit de la construction d'un parking. Révolté par cette décision, il décide de prendre position contre l'artificialisation des sols et de défendre la biodiversité. Son geste de désobéissance civile, consistant à passer trois jours perché dans l'un des arbres menacés, aura pour conséquence la sauvegarde de 7 des 9 platanes menacés.

Fort de cette première victoire, Thomas Brail enchaîne avec détermination les actions militantes, utilisant la pratique de l'occupation des arbres comme une marque distinctive, s'associant ainsi aux activistes surnommés les "écureuils". Il fonde par la suite le "Groupe National de Surveillance des Arbres" (GNSA), qui prendra la forme d'une association en 2020, consolidant son engagement et sa défense acharnée en faveur de la préservation des arbres et de la nature.

Plus récemment, Thomas Brail a de nouveau attiré l'attention en entamant une grève de la faim qui durera 40 jours, afin de s'opposer aux projets d'extension de l'autoroute A69 dans le Tarn. Cette action radicale et courageuse démontre sa détermination sans faille à protéger l'environnement et à lutter contre les atteintes à la biodiversité. Son combat incarne un message fort pour la préservation de notre écosystème et mobilise l'opinion publique autour des enjeux environnementaux cruciaux de notre époque.





Interview Thomas Brail

77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page