top of page

Vers un climat artificiel

Grâce à notre ami Stefan Cuvelier, nous avons eu l'opportunité de découvrir un documentaire qui a levé le voile sur certains doutes persistants concernant les fameux chemtrails, souvent associés aux théories conspirationnistes. Il est important de noter qu'il ne s'agit pas ici de croire ou de rejeter en bloc, mais plutôt d'observer et de s'appuyer sur des faits concrets, sans pour autant succomber à une anxiété climatique excessive.


Nous avons tous le droit de comprendre comment et pourquoi ces traînées blanches se multiplient dans notre ciel, devenant de plus en plus persistantes, contrairement à une époque où les traînées d'avions se dissipaient rapidement. Ce documentaire offre des observations précises, des explications accessibles et des révélations pertinentes. Il appartient à chacun de se forger sa propre opinion en s'appuyant sur ces éléments.


La démarche initiée par Stefan Cuvelier a permis d'ouvrir des perspectives intéressantes et de susciter une réflexion approfondie sur un sujet controversé. Ce documentaire offre un éclairage inédit sur les chemtrails, invitant le public à la réflexion et à la prise de conscience. Il constitue une occasion unique de se familiariser avec un phénomène aérien en plein essor et de se forger une opinion informée.





Journaliste et photographe professionnelle, Jacqueline Roche,

Jacqueline Roche

passionnée par la recherche de fonds de ciels bleus pour sublimer ses images, a récemment constaté un changement alarmant dans la couleur et la luminosité du ciel. Ce constat l'a conduite à mener une enquête approfondie sur les modifications climatiques, les accords internationaux en la matière, les enjeux environnementaux, ainsi que sur la controverse entourant le réchauffement climatique.

Au cours de ses recherches, Jacqueline a rencontré Patrice Hernu, une voix indépendante et bien informée, qui a révélé l'utilisation potentielle de la géo-ingénierie dans certains scénarios de la COP21. La géo-ingénierie, une science et une technologie industrielle controversée, consiste à disperser des aérosols dans l'atmosphère pour modifier les nuages et filtrer le rayonnement solaire.

Les questions soulevées par Jacqueline sont cruciales : quelles sont les conséquences et les dangers de cette manipulation du climat ? Le réchauffement climatique est-il principalement dû au niveau de CO2 dans l'atmosphère ou à ses modalités d'émission ? Ces interrogations l'ont conduite à rencontrer Renaud Suquet, un agriculteur préoccupé par les changements climatiques et les répercussions sur la santé humaine.

Les conséquences de ces altérations climatiques sur l'acidification du corps, la santé publique, les recherches scientifiques, la présence croissante de métaux lourds, les pics de pollution atmosphérique et leurs interactions complexes sont autant de sujets cruciaux qui méritent une attention particulière.

La géo-ingénierie, en tant que méthode émergente aux perspectives séduisantes, soulève des questions essentielles sur la légitimité et les objectifs réels du discours sur le réchauffement climatique. Il est impératif d'engager un débat citoyen objectif et informatif sur ces enjeux cruciaux, afin d'éviter une artificialisation totale du climat et de notre environnement.

Les différentes conférences sur le climat envisagent d'explorer la géo-ingénierie comme solution potentielle pour réduire les émissions de CO2. Cependant, la mise en œuvre de telles manipulations climatiques soulève des préoccupations éthiques et environnementales majeures, nous confrontant à un avenir où notre climat pourrait être artificiellement modifié.



Vers un climat artificiel ?

130 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Коментари


bottom of page