top of page

Interview Simon Chavée

Simon Chavée

Les défis et la colère agricole d'aujourd'hui.

Simon Chavée est un jeune homme qui a toujours été marqué par une certaine colère depuis son enfance, une sensibilité qui lui a permis de comprendre la frustration des agriculteurs.

Grâce à ses études en tant qu'ingénieur agronome, à 33 ans, il pense avoir trouvé la clé pour canaliser sa colère au profit de la communauté. Passionné par la vie du sol et de son écosystème, qu'il a exploré tout au long de ses formations et de son stage à l'INRAE, il a eu aussi l'opportunité de poursuivre ses études à Harvard, où il a rédigé sa thèse sur la génétique des levures, ce qui lui a permis de mieux comprendre les interactions avec la matière et les gènes au sein d'une microdiversité, notamment l'épigénétique.

Après son retour en Belgique, Il a commencé à poursuivre un doctorat. sur les mycorhizes et s'est vite rendu compte que la recherche en Europe de manière générale était souvent orientée vers l'industrie agroalimentaire, ce qui ne correspondait plus du tout à ses valeurs. Cela l'a amené à se concentrer pleinement sur des projets qu'il menait déjà en parallèle,

Le projet Grow :

ainsi que

Terres Vivantes :

et aussi

La maison de l’agroecologie :

Aujourd'hui, il a décidé de mettre au profit ses compétences en création de réseaux pour œuvrer en faveur d'un projet de vie communautaire durable au sein de l'habitat du chêne. Son objectif principal est de favoriser la production locale en cultivant une variété de fruits, légumes, et en élevant des animaux et des micro-organismes afin de proposer des produits frais et transformés tels que des œufs, du pain, du kéfir, du kombucha, entre autres. De plus, il offre une diversité d'activités permettant de découvrir les savoir-faire de la permaculture.




Interview Simon Chavée

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page