top of page

Police,tirs mortels à Bonnevoie : la légitime défense écartée en appel


Encore une histoire récurrente, dans cette situation le conducteur était sous l'emprise de l'alcool et d'héroïne. Cependant, comme l'a souligné le juge, le policier aurait pu choisir de se mettre à l'abri au lieu de tirer et tuer.


Ce jeune policier manquait d'expérience et était qualifié de "cowboy" par ses collègues. Cette affaire soulève à nouveau des interrogations sur le port d'armes par des policiers insuffisamment formés et mal encadrés par les institutions.


Il est important de rappeler qu'un policier n'est pas un juge ; quoi qu'il en soit, il ne doit pas faire usage de son arme s'il a la possibilité d'éviter cela.

Les faits se sont déroulés en 2018, une histoire sombre qui est malheureusement trop souvent répétée de nos jours.




Cliquez sur la photo pour lire l'article dans son intégralité.

Police

source le journal Le Quotidien, indépendant Luxembourg

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page