top of page

Agnès Firmin-Le Bodo, conflit d'interêts

La nouvelle ministre de la Santé française se retrouve au cœur d'une enquête de corruption concernant des cadeaux qu'elle aurait reçus lorsqu'elle était pharmacienne, plongeant ainsi dans une tourmente précoce.


Agnès une corrompue de plus

Il est pertinent de rappeler que cette dame s'est prononcée en faveur du pass sanitaire et des injections CVD. Selon les révélations de Médiapart datées du jeudi 21 décembre 2023, elle aurait apparemment accepté un montant de 20 000€ en présents provenant d'un laboratoire, sans pour autant les avoir déclarés. Ironique n'est-ce pas ? Mais bien sûr, nous sommes qualifiés injustement de complotistes !


En somme, il ressort qu'elle fait l'objet depuis juin 2023 d'une enquête judiciaire portant sur des pots-de-vin pharmaceutiques et pourtant elle bénéficie simplement du statut intérimaire en tant que ministre de la santé jusqu'à une nomination définitive.


Dans quelle société vivons-nous donc ? Il est entendu qu'elle a le droit à la présomption d'innocence jusqu'à ce que le jugement soit rendu mais devrions-nous tolérer d'être gouvernés par des individus faisant l'objet de suspicions et sous enquête judiciaire? Surtout lorsque ces infractions sont directement liées à leurs fonctions officielles?


Il est indéniable que la situation en France suscite des interrogations, mais il convient de souligner que la Belgique n'est pas exempte de similitudes. Il suffit d'examiner le parcours de certains ministres, tels que VDB

Le pyromane

qui occupe le poste de ministre de la santé. Il est évident qu'il ne s'agit pas d'un cas isolé dans ce contexte.

Il est grand temps que cette politique prenne fin. En tant que citoyens, nous avons le devoir de reprendre nos droits et de ne plus laisser le pouvoir entre les mains d'une poignée de personnes, mais plutôt de partager ce pouvoir entre nous tous. Après tout, c'est bien notre contribution qui fait tourner l'économie, les échanges commerciaux, le travail et favorise l'entraide mutuelle. Comme l'a si justement dit Nelson Mandela : "Lorsque les gens sont unis par un objectif commun, rien ne peut les arrêter."


Pourquoi devrions-nous attendre les autorisations de l'État ? Nous sommes l'État ! Eux ne sont que des citoyens à qui nous avons confié aveuglément notre pouvoir d'agir en notre nom.

Pour cela, nul besoin de révolution ou de guerre. Il suffit que nous nous rassemblions autour d'une table, aussi vaste soit-elle, pour décider des actions à entreprendre et co-créer une nouvelle société indépendante. Nous devons veiller à ce qu'elle soit si bien élaborée que d'autres se joindront à nous progressivement.


Oui, je suis particulièrement en colère ce matin. En observant la situation actuelle, je me retiens de m'exprimer de manière impolie. Il est évident que cette situation n'est plus tolérable, je commence à avoir mal aux fesses...



Je propose la création d'une AISBL "BELGIQUE ou AUTRE " afin de garantir que nos impôts ne tombent pas entre les mains de personnes mal intentionnées. Les fonds seraient gérés sur un compte commun par tous les membres affiliés, citoyens, pour nous permettre d'acquérir des terres, d'accéder à des soins de qualité, de bénéficier d'allocations en cas de perte d'emploi, et soutenir des syndicats véritablement engagés dans l'esprit syndical. Cette organisation pourrait également financer des hôpitaux, une mutuelle santé, des assurances et offrir un accès à des services juridiques tout en établissant une constitution et un système monarchique interne au sein même de l'AISBL. Avec le temps cette initiative deviendrait majoritaire afin que nous puissions reprendre ce qui nous a été volé depuis tant d'années : notre dignité, nos droits et notre humanité.



Ce n'est que mon option et j'attends la, les vôtres avec impatience



Le canard déchaîné

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page